Étienne Koechlin lauréat 2019 du prix Lamonica de neurologie

Étienne Koechlin lauréat 2019 du prix Lamonica de neurologie

Félicitations à Étienne Koechlin, directeur du Laboratoire de neurosciences cognitives et computationnelles de l’ENS et directeur de recherche à l’INSERM

Le prix Lamonica de neurologie 2019 récompense les travaux de recherche d’Etienne Koechlin sur les fonctions du lobe frontal dans la prise de décision, le raisonnement et le jugement qui sous-tendent la pensée et le comportement chez l’homme, y compris dans des situations complexes.
« Quand j’ai débuté mes recherches dans les années 1990, il s’agissait d’une région encore très mal connue, une terra incognita un peu mystérieuse. Au moyen de l’imagerie par résonance magnétique fonctionnelle, j’ai donc commencé avec mes collaborateurs à explorer cette région, à étudier comment son architecture anatomique se traduit en une architecture fonctionnelle et cognitive qui fonde nos jugements et décisions et in fine nos comportements. » explique-t-il.

Avec son équipe, il a ainsi pu effectuer ce passage de l’anatomie aux fonctions et aux comportements en développant des modèles mathématiques et surtout «en cherchant à se poser les bonnes questions ! Ce fut un travail vraiment pionnier et audacieux donc risqué».
20 ans après, Étienne Koechlin et ses collègues ont fait des avancées considérables en proposant une cartographie anatomique, computationnelle et cognitive très complète du lobe frontal humain. Largement reconnues par la communauté scientifique, elles guident une grande partie des recherches actuelles dans ce domaine tant sur le plan fondamental qu’appliqué, de la clinique à l’intelligence artificielle. La faculté de jugement et de décision associée au lobe frontal est en effet particulièrement altérée dans la plupart des maladies neuropsychiatriques et l’intelligence artificielle a encore beaucoup de mal à la reproduire. 

Source : ENS.

Pour en savoir plus, retrouvez une interview d’Étienne Koechlin sur le site de l’ENS.