Axe 2 : Adaptation comportementale

Étudier sa capacité à faire évoluer son comportement pour projeter le changement avant qu’il n’arrive et mettre en place des actions permettant d’en réduire les impacts négatifs.

Cet axe de recherche s’inscrit pleinement dans les objectifs 13 (Climate Action), 8 (Decent Work and Economic Growth) et 4 (Quality Education) des 17 objectifs de développement durable de l’UNESCO.

Les meilleures conditions de soutien aux populations soumises aux changements climatiques et environnementaux ne servent à rien si elles ne permettent pas la pleine adhésion des personnes concernées. Un bateau ne suffit pas. Il faut vouloir de son plein gré monter dedans et prendre en main la construction de son futur. Face à l’ampleur des évolutions à venir, il est nécessaire de préparer les populations à mieux vivre les changements à venir.

Nous devons utiliser l’ensemble des nouvelles pratiques d’enseignement connues à ce jour tout en tenant compte du tissu social et coutumier de chaque communauté ; offrir des mises en situation basées sur l’expérimentation plus que l’imposition magistrale ; travailler avec les femmes qui sont souvent les premières victimes d’un manque de liberté et d’éducation, et pourtant sont les moteurs principaux lors des situations de changement. Des techniques éprouvées qu’il faut généraliser.

Direction : Christian Clot

____

OBJECTIFS

Nos objectifs s’articulent autour de deux axes de travail :

  • Comprendre quels sont les impacts de ces changements sur l’humain pour mieux s’y préparer.
  • Travailler à un changement de paradigme cognitif nécessaire afin de vivre en harmonie avec notre environnement et non en opposition.

____

TRAVAUX

Des programmes dédiés sont montés avec les laboratoires partenaires dans les milieux climatiques les plus extrêmes de la planète.

Les travaux sont réalisés majoritairement en situations réelles, dans des conditions climatiques extrêmes, avec des protocoles dans des domaines complémentaires (cognition, physiologie, psychologie, éthologie, sociologie et autre).

En cours :

COVADAPT : la crise mondiale due au coronavirus COVID-19 de 2020 est exceptionnelle dans l’histoire mondiale de par son ampleur et son impact. Cette crise, nous devons la dépasser, mais nous devons aussi comprendre comment aider au mieux les humains qui la vivent, à toutes les échelles. Nous devons comprendre les impacts sociaux, de santé mentale et de gestion de la crise que génère un tel évènement. Comment trouvons-nous les ressources ou au contraire quels sont les signes de la détresse mentale qu’elle peut provoquer ? Comment aider concrètement, au quotidien, les plus fragiles en comprenant mieux les alertes préventives ? Comment évoluent et se développent nos capacités d’adaptation au fil du temps. Mais aussi comment cela va nous servir pour faire évoluer nos outils en cas de survenance de nouvelles crises et adapter nos changements de paradigmes nécessaires pour réduire autant que possible leur survenance.

VALORISATION

Faire connaître, faire comprendre et développer les conditions d’un changement de paradigme pour une transition écologique est la mission que nous nous sommes fixés.

Pour cela nous intervenons dans de nombreux évènements nationaux et internationaux pour valoriser et diffuser les travaux de l’Institut autour des notions de changement climatique, environnement et de l’adaptation.

“C’est la capacité de l’humain à accepter, comprendre et modifier son comportement qui fera la différence. Une adaptation qui passe par des changements de paradigme dans nos fonctionnements actuels.”

Christian Clot