Expéditions et missions en cours

Prochainement : Deep Climate (2022-2023)

En 2022, un groupe de 20 équipiers, 10 femmes et 10 hommes de 25 à 48 ans, sans expérience préalable de terrain, conduit par Christian Clot, va entamer la traversée successive des 4 milieux les plus extrêmes de la planète, durant 40 jours à chaque fois. Ils réaliseront des protocoles de recherches complets touchant plusieurs domaines cognitifs : physiologiques, sociaux et psychologiques.
Ce groupe évoluera sans assistance ni moteur, de +60°C à -60°C et de 2% à 100% d’humidité et face à plus de 150 km/h de vent, sans jamais savoir ce que sera la prochaine minute !

Mission Baïkal 2022

Une équipe de 9 femmes et hommes, dirigés par Christian Clot réalisent en févier 2022 une expédition sur le lac Baïkal. Il s’agit de préparer de futures missions et tester des équipements techniques et scientifiques.

Projets réalisés

Deep Time (2021)

Le 7 mars 2021, 7 Femmes et 7 hommes sont entrés dans la grotte de Lombrives en France pour ne plus en sortir durant 40 jours, sans accès à une information temporelle. Ni soleil, ni montre. Isolé dans cet univers splendide mais tellement nouveau pour eux, ils ont pu mener des études uniques sur la capacité du cerveau à comprendre le temps et la capacité d’un groupe à recréer une nouvelle synchronisation, un fonctionnement, dans un système sans temporalité et extrême. Deep Time est une exploration rare pour comprendre l’humain face à de nouvelles conditions de vie…

4×30 Jours Mission-Solo (2016-2017)

Août 2016. Christian Clot s’engage seul dans le désert du Dasht-e-Lut, l’endroit le plus chaud et aride du monde. Il débute ainsi l’une des expéditions les plus extraordinaires qui soient : la traversée successive de 4 milieux les plus extrêmes de la planète, durant 30 jours chacun. Entrecoupée entre chaque traversée de 15 jours en France de protocoles de tests.

Du Dasht-e-Lut en Iran, en plein été, aux monts Verkhoïansk de Yakoutie, en hiver, en passant par les canaux marins de Patagonie et la forêt tropicale du Brésil, il va vivre des températures, à l’ombre, de +60°C à -60°C; des taux d’ humidité de 2% à 100% et des vents dépassant les 130 km/h. Ces milieux splendides offrent des émotions hors normes. Au-delà des traversées qu’il mène sans aucun moyen de communication ni balise de suivi, Christian a réalisé, plusieurs heures par jour, un protocole complet d’études sur le terrain, complété par des travaux en laboratoires sur machines lourdes, comme des IRM, pour mieux comprendre les capacités humaines d’adaptation et poser les bases d’études à grande échelle.

Les Voies de la Liberté

Parcourant le monde seule sur sa moto, Mélusine Mallender s’est lancée à la poursuite de la liberté. Pour elle-même mais surtout pour les femmes des pays qu’elle traverse. Les Voies de la Liberté ce sont 6 expéditions à travers les pays les plus difficilement accessibles de la planète pour comprendre la notion de liberté et celle qu’offre comme capacité d’adaptation. 

Mission Death-Valley (2019)

Migrants (2019)

Atacama (2018)

Avant 2016

Les expéditions et missions du Human Adaptation Institutes reposent sur l’expérience et les expéditions dirigées par Christian Clot avant 2016. Voici quelques unes les plus marquantes. Pour en savoir plus, visitez son site internet.

Ultima Cordillera solo” (Chili) – 2006

D’octobre à décembre 2006 Christian Clot est devenu le premier homme à entrer dans la partie centrale inexplorée de la Cordillère de Darwin (Chili).
En solitaire, il y a effectué une boucle et deux sommets, qu’il a pu nommer.
Après cinq ans et trois expéditions il est ainsi arrivé au terme de son exploration des montagnes de la Terre de Feu !

Ultima Cordillera” (Chili) – 2004 et 2006
En janvier 2004 Christian Clot accompagné de Karine Meuzard et Raphaël Escoffier mène une première expédition en Cordillera Darwin – découverte par les explorateurs en 2002 – qui n’atteint pas les objectifs prévus en raison d’une météo terrible, mais qui constitue une très bonne reconnaissance du terrain.

En mars 2006, une nouvelle expédition est montée, cette fois avec des scientifiques, afin de mener les premières études in situ en Cordillera Darwin et à nouveau d’explorer le centre.